Rejoindre les Antilles françaises ou la Guyane ou y investir peut s’avérer être un choix judicieux. Voici 7 raisons de vous y installer.

 

1-Un climat très favorable

Les Antilles et la Guyane profitent d’un climat tropical qui se compose d’une saison sèche et d’une saison plus humide. Toutefois, les températures restent comprises entre 25°C et 30°C en moyenne tout au long de l’année et il y a une amplitude thermique assez faible par rapport à ce vécu en France.

Autre atout : la mer et ses paysages bariolés de contrastes qui séduisent ceux qui vivent dans ces coins de paradis invitent à prendre le temps de vivre et favorisent une réduction du stress permettant d’atteindre une meilleure productivité au travail sur le moyen terme.

Jardin de fleur de Balata - Martinique

Jardin de fleur de Balata – Martinique

Sainte Anne - Guadeloupe

Sainte Anne – Guadeloupe

Les chutes Didier – Martinique

 

2-Une réelle qualité de vie.

Tous les services essentiels sont assurés à niveau équivalant à ceux de la France :

  • Pour les collèges et lycées (éducation)
  • Pour les cliniques ou les hôpitaux (santé)
  • Pour les hypermarchés et les zones commerciales (alimentation)
  • Pour les cinémas, bibliothèques, lieux de spectacles (culture).
La clinique Saint Paul

La clinique Saint Paul

Centre commercial la Galleria

Centre commercial la Galleria

 

3-Des cotisations sociales allégées pour les créateurs d’entreprise

L’un des avantages indéniables est l’exonération partielle des cotisations sociales pendant 24 mois pour les personnes qui créent leur entreprise dans les Antilles françaises. Cette mesure s’adresse à tous les travailleurs non-salariés débutant une activité non salariée, c’est-à-dire au gérant majoritaire de SARL, au chef d’entreprise individuelle, au gérant associé unique d’EURL, au gérant majoritaire de SNC…

Les personnes qui créent ou reprennent une entreprise dans certains territoires d’outre-mer et dont les revenus sont inférieurs à un certain montant bénéficient d’une exonération partielle de leurs cotisations sociales pendant 24 mois (Art. L756-5, al.2 du code de la sécurité sociale).

Il n’est pas nécessaire d’effectuer une demande car l’exonération s’applique de plein droit.

 

4-Exonération de cotisations patronales pour les bas salaires.

Dans le cadre du pacte de responsabilité et de solidarité, le dispositif zéro cotisation Urssaf permet à l’employeur d’un salarié au Smic de ne plus payer aucune cotisation, hormis l’assurance chômage.

 

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) prévoit que la réduction générale de cotisations patronales (ex-réduction Fillon) englobera les cotisations d’assurance chômage et de retraite complémentaire à partir du 1er janvier 2019.

La réduction des cotisations patronales s’applique sur les salaires inférieurs à 1,6 fois le Smic (soit 15,81 € en horaire brut au 1er janvier 2018).

 

5-Un abattement fiscal et TVA.

Afin de favoriser la relance de l’investissement privé & compenser les surcoûts dus à l’éloignement géographique que rencontrent les PME des DOM l’Etat français a mis en place un abattement fiscal. Ainsi, les contribuables des Antilles françaises bénéficient d’un abattement sur le revenu imposable de 30% (sur un revenu maximum de 3900 euros).

Enfin, le taux de TVA est moins élevé qu’en métropole (8,5 % pour le taux normal et 2,1 % pour le taux réduit). Et, pour la Guyane, il n’y a pas de TVA.

 

6-Avantage fiscal pour les entreprises soumises à l’IS et aide au fret.

a) Avantage fiscal.

Le montant de l’investissement hors taxe, diminué des subventions publiques éventuellement obtenues, est déduit des résultats imposables de la société.

Les entreprises soumises à l’impôt sur les sociétés réalisant, au titre de leur dernier exercice clos, un chiffre d’affaires inférieur à 20 millions d’euros peuvent déduire de leurs résultats imposables :

Une somme égale au montant, hors taxes et hors frais de toute nature, notamment les commissions d’acquisition, à l’exception des frais de transport, d’installation et de mise en service amortissables, des investissements productifs, diminuée de la fraction de leur prix de revient financée par une aide publique.

b) Aide au fret.

Les entreprises implantées dans les DOM peuvent bénéficier, sous certaines conditions, d’une aide destinée à diminuer le coût du fret.

  • Cette aide concerne le coût du fret :
    • Des matières premières ou produits importés depuis l’Union européenne ou les pays tiers ou acheminés depuis ces départements et collectivités pour y entrer dans un cycle de production,
    • Des matières premières ou produits expédiés après un cycle de production locale vers l’Union européenne, y compris vers certains de ces départements et collectivités d’outre-mer.

Les dépenses éligibles sont les coûts du transport, du stockage et de la manutention.

 

  1. Un personnel qualifié.

En effet, l’université des Antilles, l’école supérieure de gestion, les lycées professionnels, les centres de formation en place assurent un personnel qualifié à différents niveaux.

Nous vous offrons un accompagnement dans vos démarches et vos installations.

La réussite de votre projet dépend de choix stratégiques, de démarches à effectuer et votre emplacement peut être déterminant.

Nous, nous en chargerons de vos démarches mais nous serons également à vos côtés pour vous accompagner et vous apporter les meilleurs conseils tout au long du projet.

Demande de rappel
close slider

Choisir le bureau

Votre prénom (obligatoire)

Votre nom (obligatoire)

Société

Votre email (obligatoire)

Votre téléphone (obligatoire)

Votre message (obligatoire)